Éditorial d'Août 2016

« La blague : Tibibu et le téléphone.

 

C'est une blague... « Edito relâche au mois d'août », je vais en profiter pour un peu de franche rigolade. Voilà :

 

Il se nomme Tibibu. Il a un métier fatiguant, et une femme, heuh...un peu pénible, on va dire.

Ça se passe un soir, après l'boulot. Juste avant d'rentrer.

Il a serré les fesses toute l'après-midi, et, dans un soupir de soulagement, court  aux WC. Mais là :

 DRINNGG !!...

Tibibu décroche : « oui Chérie-Bibi ...non non, normalement je n'aurai pas de retard...Là ? Qu'est-ce que j'fais !? Ben, j'suis aux WC, j'vais tirer la chasse d'eau. Non non, rassure-toi, j't'appelle déjà quand j'arrive au coin d'la rue...oui...comme ça tu places déjà l'huile dans la poêle – pas d'problème. Bisous-bisous !» 

 

Tibibu pour se détendre après l'boulot, rentre souvent à pied. Il s'est un peu tordu la cheville et traîne la patte....

 

REDRINNNGGG !!!

 Tibibu décroche : « T'affole pas, Chérie-Bibi, j'arrive. J'ai un peu mal aux pieds, mais pas grave, j'arrive. Ne mets pas encore la poêle sur le gaz...à tout d'suite ! Bisous-bisous! »

 

 Tibibu qui passe devant un café a très soif et décide d'aller prendre un verre, vite fait bien fait. Il s'assied au bar et dit à la serveuse : « Un Perrier svp ». La serveuse lui sert son Perrier...glou...glou...dans un grand verre. Sur ce :

 

 DRINNNNGGG ! ! !

 Tibibu boit vite une gorgée et décroche : « Oui, Chérie-Bibi... ? C'que j'fais, là ? Ben heuh, écoute, j'avais trop soif (il reboit vite une 2è gorgée, avale à moitié de travers...hmmmrrr...!) Non non chérie, j'ai avalé trop vite, mais tout va bien, j'termine mon verre et j'arrive ! Non non, j'suis juste au bar qui fait l'coin. Non, pas celui avec la serveuse blonde, celui avec le monsieur brun – bon allez, je file, j'arrive ! Bisous-bisous. A tout d'suite ! »

 

Tibibu abandonne son verre à moitié vide, sort et file, direction maison. Sur ce :

 

DRINNNNGGG!!!

Tibibu, surpris : »Oui, allô !? C'est quelqu'un qu'il ne connaît pas : « Ah vous faites erreur, Madame, ici ce n'est pas Bitifu, mais TI BI BU ! La dame qui est un peu sourde se fait répéter plusieurs fois, et enfin, raccroche. Sur ce :

 

 DRINNNGGG... !

« Allo, oui Chérie-Bibi, quoi ? Qu'est-ce qu'il y a !? Tu veux savoir à qui je téléphonais il y a une minute !? Mais à personne ! Mais non, j'te jure !! Comment ça, la ligne sonnait occupée !? Ben, c'était une erreur ! Mais si, j'te jure ! Quelqu'un qui s'était trompé de numéro ! Tout à l'heure, tu pourras vérifier – bon, puisque t'es si pressée pour le bifsteack, j'arrive en taxi. Bisous-bisous

Justement, un taxi passant par là, il s'engouffre dedans. Hélas, le taxi tombe dans un embouteillage !

Sur ce :

 DRINNNNGGG... !

 « Oui, allô Chérie-Bibi, oh j't'en supplie, ne crie pas ! Tibibu panique, et prends le chauffeur de taxi à témoin : « N'est-ce pas, Monsieur, nous sommes dans un bouchon, dites-le à ma femme, bien fort, elle ne m'croit pas !! » Le monsieur répète bien fort : « Oui oui, ma p'tite dame, y a un bouchon !! ». Tibibu, pour aller plus vite manger son bifsteck saisi à point, paye le taxi, en sort, et court à pied vers le domicile conjugal. Au moment où, hors d'haleine, il arrive à la porte et mets la clé dans la serrure :

 « DRINNNGGG !! ».

Tibibu ne décroche pas, rentre en vitesse - enlève sa veste - embrasse sa femme (gmmnn, bonsoir Chérie-Bibi!) - s'affale sur une chaise - devant son bifsteack saisi à point, que lui sert sa femme – laquelle -  l'air dubitatif - lorgne un poil de chien resté collé sur la manche de la veste.

 

Le lendemain matin, au rayon où il officie en tant que chef boucher, on fait déjà la queue. Mme Chouette s'est bagarré avec Mme Truc qui voulait passer avant elle. Mme Chouette, la gagnante, dit à Tibibu : 

 « Je voudrais deux fois six côtelettes d'agneau, car j'ai de la visite demain ! »

Tibibu : 

 « Là, j'ai deux blocs de chacun six côtelettes, ça vous va !? »

 Mme Chouette : « oui oui... »

 Tibibu enlève les parties graisseuses, et flanque le gras dans la poubelle.

Mme Chouette : « Vous voulez bien me donner le gras pour le chien, svp !? »

Tibibu sort le gras de la poubelle et fait un petit paquet à part pour Mme Chouette.

Mme Chouette, sur ce : 

« Flûte, je m'suis trompée dans mon compte, ils ne viennent qu'à quatre, dix côtelettes suffiront en tout...vous m'avez placé 2 côtelettes de trop... ! Vous pouvez me les enlever svp!? »

Tibibu enlève deux côtelettes, une pour chaque bloc, emballe et pèse le tout...

DRINGG... !

Mme Chouette écoute ce qui se dit dans son portable, puis s'écrie : 

«  Ah, pardon, ma visite a annulé...il ne m'faut plus qu'deux côtelettes !

Tibibu enlève le 1er paquet de la balance, puis le remplace par un autre paquet de juste les deux côtelettes précédemment découpées...et sur ce...

DRINNNGGG... !!

C'est le grand chef de l'hyper

Tibibu décroche  à bout de nerf et s'écrie tout de go :

«Là, qu'est-ce que j'fais !? Tu veux savoir, Chérie-Bibi!? Ben j'm'occupe d'une emmerdeuse qui m'fait chier presqu'autant qu'toi ! Bisous-bisous !» Et il raccroche.

 

Bd tibi edito aou t

Ajouter un commentaire