Le Républicain Lorrain parle de notre théâtre

Photo rl the a t sab froen

Simone Schlitter de Cancer-espoir y travaille depuis deux ans. Elle a écrit la pièce et a trouvé les comédiennes. En répétition à Zoufftgen, l’équipe a levé le voile sur La Fée cigarette, qui sera jouée à Terville et Hettange-Grande.

Elles ont toutes été confrontées de près ou de loin au cancer. En intégrant l’association Cancer-espoir, présidée par Simone Schlitter, elles ont accepté de participer au projet de Simone.

« Je travaille depuis deux ans sur une pièce que j’ai écrite. C’est un scénario ambitieux qui supposait trois mois de formation pour chaque comédien. » Forcément, la présidente, auteur et metteur en scène, a été confrontée au manque de disponibilités des bénévoles. « Aujourd’hui on a trouvé une stabilité et on est quatre comédiennes à jouer. On interprète chacune plusieurs rôles. » L’histoire s’intitule La Fée cigarette. « Il s’agit d’un plaidoyer contre les méfaits du tabac, mais pas seulement. C’est burlesque. Pour moi c’est une satire de la société, mais on ne fait pas la morale. »

Dans la pièce, on découvre monsieur C, monsieur Saucisse et monsieur Alcoolo, ainsi que madame Hamburger, madame Légumes et bien d‘autres personnages emblématiques. « En fait c’est beaucoup plus large que peut le laisser penser le titre. On parle du cancer en général. Bien sûr tout est caricaturé. »

Un sujet grave

Et si Simone a décidé de dire les choses en passant par le théâtre ce n’est pas un hasard. « On souhaite dédramatiser même si le sujet est grave. le cancer fait peur. Le théâtre est ludique et est aussi rassembleur. » Pour les comédiennes en herbe, il s’apparente à une thérapie. « Ça change les idées. »

La pièce a été jouée à Garche. Deux autres représentations sont prévues à Terville le 14 novembre à la maison de retraite Les Tilleuls et le 30 janvier à la salle Europa à Hettange. « Nous répétons une fois par semaine et nous cherchons à jouer davantage. On a travaillé également avec le collège de Hettange-Grande. Pour continuer, l’idéal serait qu’on soit au moins douze comédiens pour assurer chacun des rôles. » Nicole, Simone, Marie, Yvanne, Mireille ont plein d’idées. « On a fait les costumes et on a acheté des accessoires. On a les idées, mais on ne peut pas faire de miracles. Il nous faudrait un décor mais aussi un coup de main de personnes ayant des connaissances en matière d’éclairage et de sons. »

Pour soutenir Cancer-espoir dans sa démarche, contactez la présidente au 03 82 83 42 71 Ajout de C.E. : Il ne s'agit pas de Madame Légumes, mais de Monsieur Légume, l'un des 5 rôles d'Yvette Wahl-Cassel, pseudo = Joséphine...

Ajouter un commentaire