23 septembre 2015: série de grosses tuiles

Alice pays cigar style - Image A

23 septembre 2015 :

Notre dernière représentation, au Foyer St Nicolas, se passe pourtant bien, en juillet. Un calendrier a été établi afin que les répétitions puissent se faire en s'appuyant sur un planning sérieux. Cela devient difficile : L'une de nos actrices a des problèmes de santé, et ne peut plus trop s'engager pour des dates précises. Une autre ne veut pas s'engager, et souhaite rester libre de son emploi du temps. Cela ne va pas. Simone le lui fait comprendre, et l'actrice choisit de nous quitter. Compte tenu de la situation peu sûre, nous nous décommandons pour le Gueulard, en espérant des temps meilleurs...

Une ancienne actrice, Yvette Boëzennec, qui avait dû nous quitter, à l'époque, propose de revenir et nous l'acceptons. Yvette ne pouvait, à l'époque, plus assumer, car les répét avaient lieu le soir. Nous y étions obligés, car un acteur était professionnellement pris dans la journée.

 

Il y a 15 jours de cela, une toute nouvelle, Alma, pose sa candidature, et nous l'acceptons. Elle est infirmière et normalement libre les après-midis, pour les répét. Mais hier, mardi 23 septembre, Alma laisse un message : cela n'ira pas, elle est astreinte à un tout nouvel emploi du temps, because maladies de certaines collègues. Tout tombe à l'eau avec Alma. Pourtant elle s'était investie, avait imprimé son scénario, commencé d'apprendre plusieurs rôles, s'avérait une excellente actrice....et hop...rebelote pour la recherche...

 

Sur ce, une autre actrice, « dans les meubles depuis plus de 2 ans », décide de partir en vacances pour 15 jours en octobre...quand bien même elle ne l'a pas, au départ, marqué sur le calendrier. Alors la directrice de troupe (moi, Simone ) décide de stopper là les efforts. La pièce nécessite au minimum 3 actrices plus la chanteuse pour être jouable en public. A 4 actrices plus la chanteuse, c'est plus facile, car alors Simone peut intervenir de suite dans le personnage d'Alice sans avoir à se désempétrer chaque fois de son costume de Mr Business. L'histoire peut très bien conserver son côté magique et humoristiquement moralisateur, avec moins de personnages, si elle est écrite autrement...C'est ce qui va donc être fait...

Ajouter un commentaire