Quelles sont les femmes les plus concernées par le cancer du col de l’utérus ?

Le cancer du col de l’utérus concernerait 6 femmes sur 100 000.  Le risque de développer cette maladie est différent  d’une femme à une autre. Pour mieux l’expliquer il convient de comprendre comment la maladie se développe puis de connaître  les facteurs de risques.

Le cancer du col de l’utérus de quoi s’agit –il ?

Le col utérin est la partie inférieure de l’utérus qui communique entre l’utérus et le vagin. Cet organe est composé de muqueuses qui recouvrent sa paroi. Les cellules composant la muqueuse subissent diverses modifications anormales aboutissant à différentes formes de lésions qui marquent le début de la maladie. Les caractéristiques des lésions qui tapissent le col déterminent la classification du niveau et de la nature du cancer du col de l’utérus.

Le cancer du col utérin concerne t- il toutes les femmes

Le facteur causant le cancer du col de l’utérus est un virus nommé papillomavirus humain (HPV) qui est sexuellement transmissible. Les femmes non sexuellement actives sont donc moins exposées au risque. Aussi, plus la femme a eu des rapports sexuels précoces ou  plusieurs partenaires sexuels plus le risque de contracter le virus est élevé. Pourtant, même dans le cas d’une contamination par le HPV, il se peut que le virus disparaisse car naturellement éliminé par le système immunitaire. Dans d’autres cas, il persiste et évolue vers des cellules précancéreuses puis cancéreuses. Divers facteurs favoriseraient cette évolution cancéreuse et exposent certaines catégories de femmes plus que d’autres au cancer. Une femme qui fume aura plus de risque de développer le cancer car le tabac permet au virus de persister et développer une forme cancéreuse. Il en est de même des femmes présentant des formes de déficit immunitaire soit par transplantation rénale ou par la présence du virus de l’Immunodéficience Humain (VIH). Les études confirment également que celles ayant recours aux contraceptifs hormonaux par voie orale sont plus sujettes à contracter le cancer du col de l’utérus.

Prévenir le cancer du col de l’utérus

La transformation de la cellule en cancer se fait sur une dizaine d’années. Cette longue période permet de dépister l’éventualité d’un cancer de manière assez précoce et ceci par frottis cervical au moins tous les trois ans. Cet examen régulier concerne toutes les femmes entre 25 et 65 ans. Des vaccins contre le HPV sont également recommandés pour les jeunes filles, avant leur premier rapport sexuel. Toutefois, le vaccin ne protège pas totalement, le dépistage reste une prévention essentielle. Arrêter de fumer réduit également les risques de développer le cancer du col de l’utérus malgré l’infection par le HPV.

La cancer du poumon : uniquement le cancer du fumeur ?
Quels sont les cancers qui se guérissent le mieux aujourd’hui ?